logo Leggero

caractéristiques du Leggero L8
Longueur8,00 m
Largeur2,50 m
Tirant d’eau1,90 m
Tirant d’eau quille relevée0,80 m
Déplacement lège1 300 Kg
Lest en plomb450 Kg
Grand voile22 m2
Foc15 m2
Code 029 m2
Spinnaker asymétrique55 m2

Le Leggero L8 est né d’une rencontre.

Celle entre Alban Flipo, architecte parisien passionné de voile et Alexandre Genoud constructeur de bateau spécialisé dans le bois contemporain. Ensemble, lors du Grand Pavois de la Rochelle en 2009, ils décident de se lancer dans un nouveau défi. Pour ce faire, ils font appel à Paolo Bua, architecte naval italien spécialiste des voiliers de course.
Leur objectif ? Élaborer un bateau d’un genre nouveau, une synthèse des expériences des trois.
Après de nombreux échanges, réunions et différentes versions techniques du projet, les plans définitifs du Leggero L8 voient enfin le jour. En janvier 2011, le chantier débute.

C’est le chantier d’Alexandre Genoud qui se voit confier la responsabilité de la construction du premier Leggero L8 dans son unité de Fouras près de la Rochelle. Un chantier reconnu pour ses nombreuses constructions en petite série de voiliers en bois composite. Le bois, matériau renouvelable par excellence, est utilisé depuis l’antiquité dans la construction des bateaux mais s’est vu relégué dans les années 60 au rang de matériau historique.
Pour autant, le Leggero L8 est délibérément construit en bois. Le bois choisi pour sa légèreté et sa solidité. Le bois retenu pour son esthétique inégalée. La coque en forme est réalisée en strip-planking (ou bois latte) puis stratifiée pour une facilité d’entretien et la garantie d’ une excellente tenue dans le temps.

Le bois? L’âme d’une structure et d’une technologie d’aujourd’hui.

Dès sa mise à l’eau, le Leggero L8 étonne par son harmonie. La pureté des lignes devient efficacité sur l’eau.
La carène très fine à l’avant et l’étrave inversée coupent le clapot. L’arrière plat et élancé facilite la glisse, sans trainée d’eau.
La surface mouillée est très réduite même à la gîte, gage de vitesse au près comme au portant.
Le plan de voilure est dans le même esprit, fin et allongé, c’est-à-dire à la fois élégant et efficace sans effets inutiles.
Le plan de pont est également minimal afin de réduire le poids et le fardage, tout en offrant beaucoup de place à l’équipage, qui a tous les réglages à portée de main.
Le grand cockpit ouvert est recouvert de teck en lames larges et permet une navigation confortable à quatre équipiers amateurs de sensations marines.
Le roof recouvert de teck pivote verticalement et facilite l’accès à une petite cabine dotée d’un couchage pour deux personnes.
La quille est pivotante et permet au bateau de s’échouer sur ses deux safrans. La motorisation est un inboard électrique de 2500 W (équivalent à 9 CV) à la fois puissant, silencieux et non polluant.

Autant d’atouts fruits de la longue et minutieuse gestation de ce projet d’équipe.